Pacte d’excellence : la FWB se dote d’une cellule opérationnelle

Une fois que  le Gouvernement se sera prononcé dans les prochains mois sur le phasage des priorités, le Pacte pour un enseignement d’Excellence entrera dans une phase de mise en œuvre des réformes.

Le Gouvernement de la FWB a donc décidé de se pourvoir d’une cellule opérationnelle pour concrétiser les réformes et assurer une mise en œuvre harmonieuse sur le terrain. A cet égard, le Gouvernement a adopté un arrêté qui crée cette Cellule opérationnelle, fixe son fonctionnement et les conditions de recrutement de son personnel.

La cellule sera chargée de rédiger le projet de « Plan d’actions du Pacte » et assumera différentes missions :

  • Suivi régulier du progrès des initiatives de réforme, sur base d’indicateurs prédéfinis ;
  • Suivi de la trajectoire globale et du plan de ressources humaines du Pacte ;
  • Suivi des indicateurs de performance, en lien avec les objectifs du Pacte ;
  • Résolution des problèmes systémiques et interventions correctives et préventives ;
  • Réalisation régulière de rapports d’avancement aux instances supérieures (Parlement, Gouvernement, Groupe de concertation) ;
  • Assurer les contacts et alignements réguliers avec tous les acteurs clés du système.

La cellule opérationnelle sera située au niveau du Secrétariat général du Ministère.

Au-delà, deux comités seront mis sur pied :

1)    D’un comité de supervision présidé par le Ministre Président ou son représentant. Il associera la Ministre de l’Education et les Ministres concernés dont notamment les Vice-présidents et le Ministre du Budget et de la Fonction publique. Ce Comité discutera du reporting, en ce compris les aspects budgétaires, effectué par les coprésidents du Pacte (jusqu’à la fin de la législature).

Il s’assurera notamment du respect des échéances, de l’éventuelle redéfinition des modalités d’opérationnalisation du Pacte, du phasage des priorités et du contrôle budgétaire. Il se réunit tous les trois mois, ou sur demande, ou à l’initiative du Gouvernement ou des deux co-présidents du Pacte et, naturellement, lors des préparations des budgets et des ajustements. Cette instance sera donc chargée d’assurer, sans préjudice des compétences qui reviendraient exclusivement au Gouvernement et à ses différents membres, le pilotage stratégique du Pacte, en garantissant la coordination et la cohérence des mesures qui devront être soumises à l’approbation du Gouvernement

2)   D’un comité de direction présidé par la Ministre de l’Enseignement et/ou de son représentant, des coprésidents du Pacte et des sponsors, des chefs de projet (des fonctionnaires généraux à l’Administration Générale de l’Enseignement). Il sera chargé  du suivi régulier des travaux. En fonction de l’ordre du jour des réunions, les représentants des Ministres concernés seront invités aux réunions du comité de direction.