Enseignement obligatoire

  • 2016-12-22 10:49

    En décembre 2015,  le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles  s’accordait sur le principe de lutter contre le redoublement dans l’enseignement. Chaque année en Wallonie et à Bruxelles,  plus de 1 000 enfants sont maintenus en 3ème maternelle.  Ce redoublement  ne permet qu’exceptionnellement de rencontrer les difficultés rencontrées par l’élève et mine sa confiance et l’estime de soi.

    Ces conclusions sont corroborées à la fois par différentes études universitaires que par l’avis numéro 3 du Groupe central du Pacte d’Excellence.

  • 2016-12-15 12:30

    Le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a décidé ce mercredi d’octroyer une subvention de 33.000 euros à l’ASBL Hypothèse, basée à Liège. Créée pour répondre aux difficultés des enseignants dans la mise en œuvre de démarches d’investigation en sciences et technologies, Hypothèse envisage l’apprentissage des sciences comme un moyen de développement personnel et comme un facteur d’émancipation sociale pour les enfants de 3 à 14 ans.

  • 2016-12-15 12:29

    Le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, dans sa volonté d’améliorer les infrastructures scolaires, a marqué son accord sur la prise en charge de subventions d’un montant total de 701.617, 06 € afin de réaliser des travaux d’urgence au sein de 5 écoles.

  • 2016-12-15 12:26

    Depuis la régionalisation et le transfert aux régions du personnel pédagogique de l’IBSR, la Fédération Wallonie-Bruxelles ne bénéficie plus du soutien de l’IBSR et de certaines des  zones de polices afin de sensibiliser les élèves à la sécurité routière et la problématique de la mobilité. Pour pallier ce problème, un accord de coopération qui scelle un partenariat avec la Région Wallonne et la Région de Bruxelles-Capitale a été signé. 

  • 2016-12-09 17:58

    Sur proposition de la Ministre de l’Education Marie-Martine Schyns, le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé un avant projet de décret intégrant plus de souplesse lors de la suspension des cours. 

    En cas par exemple de panne de chauffage, de tempête de neige rendant l’accès à l’établissement impossible, ou tout autre cas de force majeure,  l’école pourra introduire une demande de dérogation auprès de la Direction générale de l’enseignement obligatoire.